Donnez libre cours à votre curiosité dans une carrière qui marie l’anthropologie et la techno

« L’anthropologie est la plus humaniste des sciences et la plus scientifique des humanités. »

– Alfred L. Kroeber, anthropologue culturel américain

La citation ci-dessus date de plusieurs décennies, mais dans notre monde numérique, elle définit mieux que jamais l’étude de l’espèce humaine et du monde qui nous entoure. L’anthropologie est un vaste domaine qui englobe des champs d’étude tels que l’archéologie, soit l’étude des cultures humaines à partir des restes matériels, et l’ethnographie, qui analyse la culture humaine ancienne et moderne par la recherche.

Pourquoi l’anthropologie est-elle « la plus scientifique des humanités »? Parce qu’elle a recours à des outils scientifiques pour étudier le sujet le plus humain qui soit – nous! – et ce qui nous incite à agir comme nous le faisons. Aujourd’hui, les outils et technologies numériques comme la robotique, l’analyse de données, la technologie spatiale et même les médias sociaux exercent une influence croissante sur ce domaine.

Avec l’aide de l’informatique, des anthropologues construisent et programment des robots sous-marins pour explorer les milieux océaniques; ils conçoivent des logiciels pour analyser le comportement des consommateurs et ils mettent à profit des outils d’exploration spatiale pour découvrir des secrets du monde antique.

Plusieurs géants de l’industrie technologique comme Intel ou Nokia embauchent des anthropologues qui les aident à demeurer concurrentiels et à inventer la prochaine grande nouveauté. Armés de logiciels spécialisés, les professionnels de l’ethnographie numérique analysent des montagnes de données en ligne afin de prédire les nouvelles fonctionnalités les plus susceptibles de plaire aux consommateurs. Et l’anthropologie moderne ne se borne pas à l’industrie technologique : on trouve aussi des anthropologues dans les secteurs de la santé, du marketing, des organismes sans but lucratif et de l’éducation, et même dans l’administration publique.

Grâce à la technologie de l’imagerie satellitaire, l’archéologue spatiale Sarah Parcak a réussi à repérer une cité de l’Égypte ancienne qui était demeurée cachée pendant des millénaires. Elle a exposé toute cette histoire lors de sa conférence TED.

Qui plus est, les outils numériques d’aujourd’hui permettent à pratiquement n’importe qui d’ajouter son grain de sel à un corpus déjà vaste de données anthropologiques. Dans les archives vidéo en ligne telles que MyStreet, les utilisateurs communiquent des récits venus du monde entier en téléversant leurs vidéoclips dans une carte du monde virtuelle géo-étiquetée; c’est un excellent moyen de faire sa marque au sein de la communauté mondiale des esprits curieux.

En résumé, la technologie ouvre de nouvelles perspectives de carrière dans le domaine de l’anthropologie, de l’archéologie spatiale au génie robotique. Bien des postes n’ont même pas le titre d’« anthropologue », ce qui diversifie d’autant plus les options possibles.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous? Pour commencer, cela vous donne une idée de la façon de combiner votre curiosité naturelle face au monde qui vous entoure à une formation technique qui vous permettra de prendre part à un mouvement extraordinaire.

N’écartez donc pas trop vite l’anthropologie en n’y voyant qu’un métier ennuyeux fait de journées passées à creuser des trous ou à faire des recherches à la bibliothèque. Lisez notre profil de carrière sur l’anthropologie et la techno pour explorer toute la diversité des choix de carrière stimulants et des cheminements possibles dans ce domaine.

P.S. N’oubliez pas de nous faire savoir quelle carrière vous emballe le plus ou quel aspect de cet article vous interpelle plus particulièrement.

Engageons la conversation!

Explorez

Add new comment