Mythe : Les filles et les carrières en technologie ne font pas bon ménage

Réalité

Les femmes sont certainement sous-représentées dans les emplois en technologie. Bien qu’elles constituent plus de la moitié de la main-d’œuvre canadienne, les femmes représentent moins du quart des 700 000 travailleurs en technologie au pays. Il semble en outre que plus une profession est axée sur la technologie, moins les femmes y sont présentes. On constate aussi un faible taux d’inscriptions féminines dans les programmes les plus technologiques, comme l’informatique et la robotique.

Cette même problématique s’est également fait sentir dans d’autres domaines. Il y a cinq ans seulement, les femmes occupaient moins du tiers des postes de médecins et d’avocats. Pourtant, elles représentaient la majorité des diplômés universitaires de ces deux professions. C’est donc dire qu’elles finiront forcément par dominer ces secteurs. Pourquoi? Parce que les jeunes femmes ont décidé d’opter pour ces métiers complexes et exigeants.

Nous croyons que c’est ce qui arrivera prochainement dans le domaine technologique. Puisque de plus en plus de métiers demandent du leadership, de la collaboration et la volonté de changer le monde, les jeunes femmes opteront pour ceux-ci. Elles choisiront de plus en plus des carrières techniques combinées à d’autres domaines comme les sciences de la vie, les soins de santé, les arts et le divertissement. Les femmes représentent déjà plus de 30 % des travailleurs dans ces secteurs fusionnés.