Natalie Silvanovich, Chercheuse en sécurité informatique

Bidouilleuse professionnelle
Chercheure en sécurité informatique, BlackBerry

Natalie est chercheure en sécurité informatique. Elle met à l’essai les produits de BlackBerry pour empêcher les pirates informatiques d’accéder aux données confidentielles des utilisateurs de terminaux mobiles BlackBerry.

« C’est vraiment génial de travailler dans un domaine émergent comme celui-là. La mobilité est en voie de devenir un volet essentiel de l’informatique, et la sécurité en est un aspect très important. C’est formidable d’être dans un domaine où, à l’échelle mondiale, il se passe des choses qui n’étaient même pas possibles il y a quelques années. »

La carrière techno de Natalie

La sécurité est un enjeu énorme pour les entreprises de technologie. Elle permet aux produits, aux codes et à des entreprises entières de demeurer concurrentiels. Pour BlackBerry, la sécurité et la confidentialité des données de courriel sont un argument de vente essentiel. Quand cette société lance un nouveau produit, elle doit s’assurer qu’aucun renseignement confidentiel (que ce soit les mots de passe ou le contenu des messages) n’est vulnérable à une cyberattaque.

Le travail de Natalie consiste à bidouiller les propres produits et systèmes de BlackBerry pour chercher les problèmes potentiels de sécurité à régler. Natalie est devenue chef d’équipe de sécurité grâce à ses solides compétences en recherche et en codage.

« Nous soumettons les appareils BlackBerry à des essais qui couvrent tout, du matériel jusqu’aux applications. Nous examinons le BlackBerry Enterprise Server utilisé par nos clients d’affaires, de même que l’infrastructure de BlackBerry. Beaucoup de codes sont réservés à l’usage interne – par exemple, le code qui livre les courriels de nos clients aux terminaux BlackBerry partout dans le monde. » 

Au quotidien...

  • Natalie sort souvent des sentiers battus. « Il faut découvrir les moyens qu’un pirate pourrait employer pour forcer un dispositif entièrement nouveau. Si une caractéristique empêche le pirate d’exploiter un risque pour la sécurité, il cherchera des moyens créatifs de contourner cet obstacle. »
  • Natalie conçoit aussi des outils qui rendent les produits de BlackBerry plus sûrs en général. Son travail a permis d’éviter plusieurs brèches de sécurité importantes dans des produits utilisés par des gouvernements et de grandes sociétés. Mais pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas donner plus de détails à ce sujet!
  • L’emploi de Natalie exige un grand souci du détail. Elle passe beaucoup de temps à analyser les codes, les documents et les autres composantes des logiciels. Cela lui donne une compréhension approfondie du fonctionnement des ordinateurs et des logiciels.

Pourquoi cet emploi est formidable

  • « Il y a beaucoup de choses à apprendre et beaucoup de problèmes à résoudre. Il reste encore bien des choses à découvrir et à améliorer. C’est étonnant de voir tout ce que j’ai pu apprendre en si peu de temps. »
  • Natalie adore son équipe. Elle aime apprendre de son entourage et discuter du domaine de la sécurité. Elle a appliqué ces enseignements à sa propre vie. Natalie a branché son sac à main de telle façon que des lumières extérieures clignotent quand son BlackBerry reçoit un nouveau message.
  • « C’est vraiment gratifiant de trouver un problème ou d’amener un système informatique à mal fonctionner. C’est encore plus amusant quand c’est totalement inattendu et que personne n’arrive à croire que j’ai réussi à faire ça. »

Cheminement

  • Natalie a grandi à Vancouver; elle a fait des études en génie électrique à l’Université de la Colombie-Britannique.
  • Elle a fait deux stages d’enseignement coopératif : le premier chez Nokia, où elle s’occupait d’essais automatisés (fabriquer des machines qui, par exemple, appuient sur des touches pour vérifier si les téléphones cellulaires exécutent les tâches pour lesquelles ils sont programmés), l’autre chez PMC-Sierra, une entreprise de conception de puces informatiques, où elle travaillait aussi aux essais.
  • Elle a fait un stage chez BlackBerry en recherche sur la sécurité et déménagé en Ontario. Cela lui a tellement plu qu’elle a fait trois trimestres d’enseignement coopératif avant d’être embauchée.
  • Natalie a commencé comme analyste de recherche (chercheure junior) et est devenue chercheure à part entière en moins d’un an. Elle est récemment devenue chef d’une équipe de six employés.

Les défis du métier

  • « La technologie évolue constamment, alors on essaie toujours de suivre le rythme. C’est un aspect qui rend ce travail agréable. »
  • Natalie apprend par elle-même de nouveaux moyens de « casser » les programmes et étudie les nouvelles menaces pour la sécurité à mesure qu’elles apparaissent. Ce travail exige aussi des compétences approfondies et détaillées en codage; ainsi, Natalie met en pratique et améliore ses techniques de codage au quotidien.
  • Elle organise parfois des démonstrations sur l’importance de résoudre tous les problèmes de sécurité, même les plus anodins. Pour cela, Natalie doit avoir des aptitudes à communiquer avec les gens afin de réussir à faire passer ses idées.

Conseils pour réussir

  • Manifestez votre intérêt : Natalie rencontre beaucoup de gens qui disent que la sécurité les intéresse mais qui ne le montrent pas. Essayez de bidouiller à la maison (dans les limites de la légalité, bien sûr), lisez des livres sur le sujet et suivez les tendances dans les médias.
  • Explorez vos champs d’intérêt : Trouvez les domaines de la technologie qui vous intéressent le plus. Ce domaine est vaste; n’hésitez pas à l’explorer! Lisez tout ce que vous pouvez et parlez à des spécialistes de divers domaines.
  • Contribuez aux logiciels libres : Les logiciels libres relèvent du domaine public et sont offerts gratuitement. Ils n’appartiennent à personne. Vous pouvez les obtenir sans frais, les améliorer et les redonner à la collectivité.
  • Exercez-vous : Si vous aimez programmer, exercez-vous, encore et toujours! « Si vous êtes à l’école secondaire et que vous avez développé vos compétences en codage au point d’arriver à écrire un logiciel ou à contribuer à des projets de logiciels, vous ferez une forte impression sur les écoles et les employeurs potentiels. »
randomness